Plan de soutien 2020

Plan de soutien des populations vulnérables du Niger 2020.

Cabinet du Premier Ministre / Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires.

Le Plan de soutien est l’outil principal du Gouvernement du Niger et de ses partenaires pour la planification, la programmation et le suivi des interventions en réponse aux besoins des populations dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition, et du pastoralisme.

L’analyse du contexte et la formulation des activités de réponses qui sont programmées dans ce plan de soutien ont été travaillées par le Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA) dans le cadre d’un groupe de travail dédié à la formulation du plan en collaboration avec les acteurs du domaine puis approuvées par le Gouvernement en conseil des Ministres.

Pour 2019, la production céréalière est estimée à 5 338 080 tonnes, soit une baisse de 12% par rapport à celle de 2018 et de 5 % par rapport à la moyenne des cinq (5) dernières années.
Le bilan céréalier net prévisionnel est excédentaire de 520 312 tonnes (contre 721 430 tonnes lors de la campagne précédente) même si celui-ci cache des disparités entre les régions et à l’intérieur de celles-ci où la production a été très mauvaises.

Avec une pluviométrie importante mais mal répartie dans le temps et dans l’espace couplée avec des séquences de sécheresses importantes, le bilan fourrager 2019-2020 fait ressortir un déficit global de l’ordre de 11 328 258 tonnes de matières sèches (contre un excédent de 3 513 090 tonnes en 2018) soit 40% des besoins fourragers. A cela s’ajoutent l’interdiction, pour le bétail nigérien, de la transhumance au Bénin, la fermeture de la frontière avec le Nigeria et l’inaccessibilité à des zones de pâturage pour des raisons sécuritaires. Cette situation laisse présager une situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle tendue cette année, dont l’acuité sera ressentie particulièrement en période de soudure pastorale (avril – juillet 2020).

L’analyse de la vulnérabilité des zones à risque produite par la CC/SAP en décembre 2019 a fait ressortir 184 zones classées extrêmement et moyennement vulnérables (contre 194 en décembre 2018) regroupant 4 281 villages, campements et tribus. D’après les résultats des analyses du Cadre harmonisé, en 2020, ce sont 1 444 905 personnes en insécurité alimentaire (phase courante 3 et +) hors période de soudure et 1 932 539 personnes (phase projetée 3 et +) pendant la période de soudure qui nécessitent une assistance adaptée.

Les résultats de l’enquête nutritionnelle SMART de 2019 semblent indiquer une amélioration de la prévalence de la malnutrition aiguë globale au niveau national par rapport à 2018. Les taux de Malnutrition Aigüe Globale (MAG) et Sévère (MAS) sont respectivement de 10,7% et de 2,6% (contre 3.2% pour ce dernier indicateur en 2018). Nonobstant l’amélioration, ces prévalences restent très élevées et cachent de grandes disparités régionales. De même, la situation reste préoccupante en ce qui concerne la malnutrition chronique avec un taux de 45.7%, supérieur au « seuil très élevé de 30% » fixé par l’OMS.

Le budget estimatif total du Plan de Soutien 2020 s’élève à 186 511 115 631 FCFA (soit une augmentation de 20% par rapport au budget estimatif de 2019). Il est décliné en 38 activités et 6 résultats majeurs.

Télécharger le Plan de soutien 2020, 98 pages, 2,2 Mo.

Documents joints