Note d’information Impact COVID-19

Note d’information et de veille Impact de la crise du COVID-19 sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest / Numéro1 : avril 2020.

Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) - Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA).

A l’instar des autres régions du monde, la pandémie de COVID-19 continue d’impacter considérablement les conditions de vie des populations au Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. La région fait déjà face à une crise alimentaire et nutritionnelle majeure touchant plus de 17 millions de personnes ; et près de 51 millions de personnes supplémentaires actuellement sous pression risquent de s’y ajouter du fait des effets conjugués des crises sécuritaires et sanitaires.

Le suivi concerne cinq principaux domaines : 1) santé et nutrition ; 2) situation des marchés ; 3) situation pastorale ; 4) conditions de vie des ménages et 5) suivi de la menace acridienne.

Fonctionnement et animation des marchés : Dans les autres pays (Niger, Mali, Togo), même s’il a été signalé des perturbations dans le fonctionnement des marchés journaliers et hebdomadaires, aucune région n’a enregistré un taux de disfonctionnement supérieur à 60% pour les marchés agricoles et 80% pour les marchés à bétail.

Les prix des produits de rente et du bétail sont globalement à la hausse mais la situation varie selon les pays. Les baisses significatives sont notées au niveau du Burkina et le Niger (Tibiri, Aguié, Tanout pour le bétail et au Nigéria (Taraba) pour les produits de rentes. Globalement les termes de l’échange sont en défaveur des producteurs et des éleveurs dans tous les pays, particulièrement au Niger (Belbedji), au Nigeria (Jigawa, Kano, Katsina, Tabara, Bauchi) ; cela se traduit par une baisse du pouvoir d’achat chez les agro-pasteurs.

Télécharger le bulletin CILSS-RPCA n°1 Avril 2020, 8 pages, 2 Mo.

Documents joints