Prix engrais CAIMA Mai 2019

Nouveau prix de l’engrais distribué par la CAIMA (Mai 2019).

Prix des engrais distribués par la Centrale d’Approvisionnement en Intrants et Matériels Agricoles (CAIMA) suivant la Décision 0014 du 2 mai 2019 portant fixation du prix de l’engrais chimique de type Urée, NPK et DAP aux distributeurs agréés de la CAIMA et aux producteurs.

Ce sont des prix SANS SUBVENTION. Donc le prix du sac au producteur passe de 13.500 F l’année dernière (prix subventionné) à 16.700 F pour l’urée, 15.900 F pour le NPK (triple 15) et 18.900 F pour le DAP, prix commercial non subventionné.

Le prix commercial (non subventionné) de l’urée au Niger reste inférieur à celui du Rwanda et de l’Ouganda, deux pays enclavés. Il est supérieur au prix de l’urée au Mali (493$ la tonne) et au Burkina Faso (542$ la tonne), deux pays du Sahel sans accès maritime comme le Niger mais, attention, le Mali consomme,20 fois plus d’engrais que le Niger et le Burkina Faso 4 fois plus. Cela leur permet, vraisemblablement, de bénéficier de prix plus bas pour des commandes plus importantes.

Pour le triple 15 NPK, le prix de la tonne estimée en Dollars au Niger (548 $) se situe entre celui du Mali (541 $) et du Burkina Faso (600 $). Il est nettement en dessous du prix du Burkina Faso.

Pour le DAP (N16 – P48 – K0), seuls des prix par tonne des pays d’Afrique de l’Est sont mentionnés (tableau ci-dessous pour le mois d’avril). Le prix en Dollars du DAP au producteur au Niger est de 378 000 F.CFA la tonne soit une estimation de 652 $ la tonne. Le prix commercial (hors subvention) est nettement plus élevé au Rwanda et en Ouganda.

La CAIMA a bénéficié d’un contrat de financement (fonds de roulement) qui lui a permis des achats d’engrais à des prix plus compétitifs que les années précédentes. Elle propose maintenant uniquement des engrais non subventionnés. Le processus de réforme du secteur des engrais au Niger est en cours d’exécution. La mise en place d’une subvention sur les engrais ne sera effective que pour le début de la saison sèche 2019, d’après les informations dont nous disposons.

Ces données sont disponibles sur différents site web officiel (presse, structures cotonnières, organismes spécialisés, etc.). Les commentaires de cette page n’engagent que l’équipe technique du RECA.

Télécharger la note, 4 pages, 305 Ko.

Documents joints