Prévision 2021 Niger

Prévision climatique saisonnière pour la saison 2021 sur le Niger.

Direction de la Météorologie Nationale (DMN) / Prévision établie le 30 Avril 2021.

Les résultats des prévisions climatiques saisonnières des pluies font l’objet d’un consensus autour des produits des modèles de prévision, des observations sur l’état des océans et des connaissances actuelles sur le climat de la sous-région.
Cette prévision est une appréciation qualitative des quantités de pluies cumulées attendues au cours des mois de Juillet, Août et Septembre (JAS) 2021. Elle ne rend pas compte de la répartition temporelle des précipitations (cette préoccupation de répartition est prise en compte dans la deuxième partie (II) du présent bulletin à travers les prévisions des paramètres agroclimatiques essentiels pour l’appréciation du profil des saisons).
De façon spécifique, sur la période Juillet-Août-septembre 2021, il est prévu une saison de pluie humide ou excédentaire à tendance normale sur la bande agropastorale du pays (couleur verte) avec des quantités de pluies globalement supérieures aux cumuls moyens de la période 1981-2010.

- Dates de début de la saison des pluies : Il est prévu des dates de début de saison normales à tendance tardive sur le Nord de la région de Tillabéri et le Sud de la région de Diffa. Sur le reste de la zone agricole il est attendu des dates de début de saison normales à tendance précoce.
- Dates de fin de la saison des pluies 2021 : Des dates de fin de saison tardives à normales sont attendues sur la majeure partie de la zone agricole du Niger.
- Les séquences sèches en début et fin de saison : Des séquences sèches de durées longues à moyennes sont attendues en début de saison sur l’ensemble de la zone agricole à l’exception des régions du fleuve où elles sont prévues normales.
Des séquences sèches de durées normales sont attendues sur l’ensemble du pays en fin de la saison.

Avis et conseils aux acteurs agricoles (lire la note de la DMN) :

Au regard des cumuls de pluies globalement supérieurs à la moyenne attendus sur la bande sahélienne, des durées de séquences sèches longues à moyennes, des écoulements des cours d’eau excédentaires, les risques d’inondations sont élevés.

En dépit du caractère globalement humide attendu pour la saison des pluies 2021, il est probable d’observer par endroits (de manière localisée) des déficits hydriques mais aussi des retards dans la mise en place de la biomasse fourragère et des échecs de semis et affecter la croissance des plantes. Ces déficits hydriques pourraient aussi favoriser le développement d’insectes ravageurs des cultures.

Télécharger le note Prévision saisonnière Niger de la DMN avec les cartes, 4 pages, 346 Ko.

Documents joints