A lire cette semaine

Rapport final de la formation des jeunes agriculteurs et agricultrices pour la campagne sèche froide 2020-2021.

Chambre Régionale d’Agriculture de Tahoua. La Chambre Régionale d’Agriculture de Tahoua anime la formation professionnelle, installation des jeunes agriculteurs/trices. La formation des jeunes est une activité que mène la CRA avec l’appui du Projet Pôle Ruraux. Pour la campagne de saison sèche 2020-2021, ces formations ont concerné 15 communes, 33 sites, 717 jeunes en formation, 7 opérateurs de formation (OP, GIE, ONG). Lire la suite.


Soumbala d’oseille de Guinée, une alternative locale pour remplacer les « bouillons cubes » (épisode 2).

Rédaction : Dr Roukaya Abdou Souley, Ozairou Talata et Farida Zakou Moussa. Au Niger, tout comme dans la plupart des pays ouest-africains, le soumbala d’oseille de Guinée est un condiment couramment utilisé par la population. Il est connu sous le nom de dawadawa botso chez l’ethnie Haoussa et maari bi chez les Zarmas. Le soumbala est l’un des condiments alimentaires qui peut parfaitement concurrencer les bouillons cubes. Lire la suite.


Groupement GIE aaaa de Zinder : acquis et limites d’un exemple reconnu dans la transformation des produits agroalimentaires au Niger.

Boukari Daouda, CRA Zinder. Pour cette étude de cas, ce n’est pas le groupement qui nous intéresse mais son fonctionnement de manière générale. Aussi, nous avons enlevé son nom pour le rendre anonyme. Après une description des activités du groupement cette note débouche sur plusieurs questions sur la nature économique ou entrepreneuriale de ce groupement. Lire la suite.


Rapport d’évaluation de la campagne agricole d’hivernage 2020 et Perspectives Alimentaires 2020/2021.

Direction des statistiques MAGEL. La production céréalière globale de la campagne agricole d’hivernage 2020 est estimée à 5 768 382 tonnes. En comparaison avec les productions de la campagne 2019 on observe une hausse de 9 %. L’évolution de ces productions sont également en hausse voire une stabilité de 1% par rapport à la moyenne des cinq (5) dernières années. Au total, ce sont 2 680 395 chefs de ménage qui ont été dénombrés. Lire la suite.


Rapport définitif de l’enquête sur les productions horticoles 2018/2019.

Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage. L’évaluation des résultats de cette campagne irriguée s’est faite à travers une enquête appelée Enquête Horticole.
Ce document rappelle les grandes caractéristiques de l’enquête horticole avant de donner une analyse synthétique des résultats obtenus en 2018-2019. Lire la suite.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir à propos de la patate douce - Volume 4.

Centre International de la pomme de terre. Guide de formation destiné aux agents de vulgarisation agricole ou aux responsables des organisations paysannes qui à leur tour devront prendre le relais pour former les autres acteurs. Thème 6 : Gestion et Production de la Patate Douce - Thème 7 : Gestion des ravageurs et des maladies de la Patate Douce. Lire la suite.


Alerte : L’aflatoxine un tueur silencieux au Niger.

INRAN - IITA - CSAT. Les aflatoxines sont des substances toxiques produites par des champignons qui infectent diverses cultures. Au Niger, des collectes d’échantillons de maïs, de sorgho et d’arachide (418 échantillons, toutes espèces confondues) montrent que l’aflatoxine est présente dans toutes ces cultures et dans toutes les régions avec des concentrations inquiétantes. Lire la suite.


Pour une laiterie 2.0 au service des petits producteurs : entretien avec Kossam SDE (Richard-Toll, Sénégal).

Inter-réseaux. La Laiterie du Berger collecte le lait auprès d’éleveurs de la zone de Richard Toll, au Nord du Sénégal, pour élaborer des produits laitiers. La Laiterie est devenue le second acteur du marché sénégalais des yaourts et la principale entreprise nationale de transformation du lait local. Elle travaille avec la Coopérative des éleveurs de Dagana qui regroupe 1120 éleveurs ; elle emploie 450 salariés et a collecté 1.4 millions de litres de lait sur l’année 2020. Lire la suite.


La production de tomate sur billon - Note d’information.

Chambre Régionale d’Agriculture de Tillabéri. Cette technique permet aux producteurs de se passer de tuteurs. En culture tuteurée, avec une densité de 50 cm entre les plants, une parcelle de 500 m2 de tomate nécessite 2 000 tuteurs soit 40 000 tuteurs par ha. C’est une quantité difficile à trouver dans un pays sahélien. L’achat de ces tuteurs représenterait également des charges élevées. Lire la suite.